Des Scouts Français et Anglais réunis pour les 100 ans de la Bataille de la Somme

Youth Programme
Spiritual Development
Adults in Scouting
Youth Engagement
Portrait de European Scout Region
by European Scout ... from Switzerland
Publication date: 8. nov 2016

100 ans après la bataille de la Somme, des Scouts français et anglais se retrouvent pour rendre hommages aux victimes et construire la paix ensemble.

Fin octobre, les Scouts et Guides du Groupe Scout Saint-Martin d’Amiens (France) ont reçus des Scouts de1st Middleton Scout Group (nord-est de Manchester, Royaume-Uni) pour commémorer le centenaire de la bataille de la Somme. Ensemble, ils ont parcouru les champs de bataille, là où, 100 ans plus tôt, leurs ancêtres combattaient côte à côte dans les tranchées...

Se souvenir des victimes de la guerre
La bataille de la Somme de 1916 fut la plus meurtrière de la première Guerre Mondiale : elle fit plus d’un million de victimes, dont près de 420 000 Britanniques. C’est pour leur rendre hommage qu’une vingtaine de Scouts de Middleton a décidé de se rendre sur les principaux lieux de mémoire, dans cette région du nord de la France.

« Au début, ils cherchaient juste un endroit pour planter leur tente, mais nous avons saisi l’opportunité pour leur proposer de vivre cette commémoration avec eux ! », déclare Thibault, un responsable du Groupe SGdF Saint Martin d’Amiens. « La venue des Anglais a été l’occasion, pour nous, de relire cette histoire commune et nous a fait mesurer l’importance du devoir de mémoire, peut-être encore plus fort chez les Anglais ».

Rendre hommage aux scouts tombés au front
Cette relecture a révélé que parmi les soldats tombés au front, certains étaient de fervents Scouts, à l’image de Capt The Hon Roland Philipps MC. Ce capitaine de l’armée britannique était Commissaire des Scouts à Londres à l’époque. C’est sur sa tombe, au Cimetière militaire d’Aveluy, non loin d’Amiens, que les Scouts, qui pour beaucoup ignoraient jusque-là son existence, sont allés déposer une gerbe.

Et les jeunes Anglais de partir un peu plus tard à la recherche du nom de leurs aïeux, gravés quelque part parmi les plus de 72 000 qui figurent sur le mémorial franco-britannique de Thiepval (voir notre image titre).

« En 1916, beaucoup de soldats originaires de Manchester ont été tués en essayant de repousser les lignes allemandes. C’est important pour nous, les jeunes, de nous souvenir de cela », ajoute Sébastien, un Scout anglais (dans un français parfait !).

Se rencontrer pour construire une Europe unie
Les jeunes ont aussi échangé sur les pratiques du Scoutisme de part et d’autre de la Manche, dans cette région où, malgré la proximité avec l’Angleterre, les relations ne sont que peu développées.

« Nous avons utilisé des outils d’animation, d’habitude plutôt destinés aux rencontres franco-allemandes, afin de faciliter le dialogue et de faire tomber les préjugés entre jeunes Français et Anglais », explique Fabien, un Scout habitué aux rencontres internationales. Sans compter que les Pionniers-Caravelles ont aussi pratiqué la langue de Shakespeare, of course...

« Ce genre de rencontre est indispensable pour mieux comprendre son voisin, surtout en ces temps de Brexit et de doute sur le projet européen » affirme un pionnier, bien au fait des enjeux actuels. « Hier soir, pendant la veillée, j’ai eu le sentiment que tout le monde souhaitait la même chose : des peuples unis en Europe ».

Texte repris d’un article publié par les Scouts et Guides de France (SGdF)
Images (c) Groupe Scout Saint-Martin d'Amiens & 1st Middleton Scout Group

You should not see this

Commentaires

Portrait de ArthruPo

Brexit, enjeux, économie, ce sont des termes de politiques pour nous empêcher de vivre ensemble. Soyons fière d'être Scout universel !

Are you sure you want to delete this?
Welcome to Scout.org! We use cookies on this website to enhance your experience.To learn more about our Cookies Policy go here!
By continuing to use our website, you are giving us your consent to use cookies.