Gone Home / Rentré à la maison – Jean-Luc Bertrand (1958-2016)

Youth Programme
Partnerships
Youth Engagement
Imagen de World Scouting
by World Scouting from Malaysia
Publication date: 19. Dic 2016
Creator: World Scouting

Version française plus bas

Jean-Luc Bertrand’s professional career in Scouting commenced in 1987 with FSC (now Les Scouts) in Belgium, where he introduced the theme of development as a core component in youth programme, and inspired the Kigali Charter, a formal agreement established between 23 Scout and Guide associations for the promotion of programmes of cooperation in the form of twinning projects.

Jean-Luc joined the World Scout Bureau (WSB) in 1992 as Assistant Director, Youth Programme. Building on his Kigali Charter experience, he organized an international symposium on North-South cooperation, “Scouting: Youth without Borders. Solidarity and Partnership”, out of which was born the Marrakech Charter, which remains today as our reference document and inspiration for building effective partnership projects in Scouting.

Jean-Luc’s focus on the central importance of the Youth Programme and his dedication to its improvement led to a better Scouting experience for young people. He was instrumental in the creation of the World Scout Youth Forum, promoting young people’s access to decision making processes at all levels of the Movement.

Driven by his personal conviction that “a better world is possible” and that Scouting should be simultaneously “fun and with a purpose”, Jean-Luc developed the fundamental concept of the Global Development Village (GDV). Since 1995, tens of thousands of World Scout Jamboree and World Scout Moot participants have experienced a wide range of activities in GDVs, organized in partnership with the major UN Agencies and Scouting’s other non-governmental and development partners. The publication of the GDV guide in 1996, which he authored, continues to ensure the inclusion of GDVs in many more international and national Jamborees: a fitting legacy for one who was so engaged in promoting peace, mutual understanding and respect across cultures.

His commitment to building peace embraced mobilization campaigns addressing the issues of anti-personnel mines with Handicap International and the publication of the “Peace Education Kit” with UNESCO, in 2002, inspired by his experiences in The Great Lakes following the humanitarian crises that engulfed Rwanda, Burundi, and North and South Kivu.

Jean-Luc left the WSB in 2003 and took on the role as Secretary General of Association Scoutisme Tiers Monde, through which he continued to promote and lead Scouting related projects in developing countries, including providing vocational training for young women in West Africa.

Jean-Luc will be remembered not only for his significant contributions to World Scouting but also as a friend and mentor to many Scouts and Scout leaders all over the world. Certainly, Jean-Luc has left this world a better place, and for that we should all be grateful.

Jean-Luc has “gone home” on 17 December 2016. World Scouting conveys its sincere condolences to his family and friends.

Français

Jean-Luc débute sa carrière professionnelle dans le Scoutisme en 1987, avec FSC (aujourd’hui Les Scouts), en Belgique, où il introduit le thème du développement comme un composant essentiel du Programme des jeunes. Il inspire ainsi la Charte de Kigali, un accord formel passé entre 23 associations scoutes et guides visant à promouvoir la coopération par les jumelages.

En 1992, Jean-Luc rejoint le Bureau Mondial du Scoutisme (BMS) comme Directeur adjoint au Programme des jeunes. S’appuyant sur son expérience de la Charte de Kigali, il organise un symposium international pour la coopération Nord-Sud intitulé : « Scoutisme : Jeunesse sans frontières. Solidarité et Partenariat ». De cet événement naîtra la Charte de Marrakech, qui constitue toujours aujourd’hui notre document de référence et d’inspiration pour construire nos projets de partenariat.

Les efforts de Jean-Luc à mettre le Programme des jeunes au centre du Scoutisme et son dévouement pour toujours l’améliorer a offert une meilleure expérience du Scoutisme aux jeunes. Jean-Luc a en effet joué un rôle important dans la création du Forum des Jeunes du Scoutisme Mondial, favorisant l’accès des jeunes au processus décisionnel à tous les niveaux du Mouvement.

Animé par l’intime conviction qu’« un monde meilleur est possible » et que le Scoutisme doit être à la fois « récréatif tout en étant éducatif », Jean-Luc développe le concept fondamental du Village Mondial du Développement (VMD). Depuis 1995, des dizaines de milliers de participants aux Jamborees et Moots Scouts Mondiaux ont pu faire l’expérience de nombreuses activités des VMD organisées en partenariat avec les principales agences onusiennes et organisations non-gouvernementales. Le Guide du VMD, écrit par Jean-Luc et publié en 1996, permet à beaucoup de Jamborees nationaux et internationaux d’inclure le VMD dans leur programme ; un véritable héritage laissé par celui dont l’engagement s’était tourné vers la promotion de la paix, la compréhension mutuelle et le respect des cultures.

Son engagement dans la promotion de la paix passe par des campagnes de mobilisation sur la question des mines anti-personnel, avec Handicap International, et la publication en 2002 du « Kit d’éducation à la paix » par l’UNESCO, qui trouve son origine dans son expérience de la crise humanitaire qui secoua le Rwanda, le Burundi, le Sud-Kivu et le Nord-Kivu, dans la Région des Grands Lacs.

Jean-Luc quitte le BMS en 2003 et prend la fonction de Secrétaire Général de l’Association Scoutisme Tiers Monde, en continuant de mener des projets liés au Scoutisme dans des pays en voie de développement, par exemple des formations professionnelles destinées aux jeunes femmes en Afrique de l’ouest.

Nous nous souviendrons de Jean-Luc non seulement pour sa contribution significative au Scoutisme mondial, mais aussi comme ami et mentor pour de nombreux scouts et responsables dans le monde entier. Jean-Luc est parti en laissant certainement le monde meilleur, et pour cela nous lui en sommes tous très reconnaissants.

Jean-Luc est rentré à la maison le 17 décembre 2016. Le Scoutisme mondial présente ses sincères condoléances à sa famille et à ses amis.

Age

You should not see this

Comentarios

Imagen de Eugenia Enríquez

RIP

Imagen de James Kataliko

Nous ne t' oublierons jamais

Are you sure you want to delete this?
Welcome to Scout.org! We use cookies on this website to enhance your experience.To learn more about our Cookies Policy go here!
By continuing to use our website, you are giving us your consent to use cookies.