The Scout.org website uses "cookies", both internal and from third parties. Cookies are small text files placed on your end user device and help us to distinguish you from other users, to enhance your experience on scout.org. If you continue, we'll assume that you are happy to receive cookies on our website. You can change your browser's cookie settings at any time. To find out more about how we use cookies and how to manage your browser settings read our Cookies Policy.

Noticias

Interview de Scott Teare, nouveau Secrétaire Général du Scoutisme mondial

4. Ene 2013

Scott Teare est le nouveau Secrétaire Général du Scoutisme mondial. Il a pris ses fonctions au début de cette année, succédant à Luc Panissod. Scott a servi le Scoutisme mondial pendant plusieurs décennies bien que dans différents rôles avant de prendre ces nouvelles fonctions au plus haut niveau.

Scott a reçu le Loup de Bronze en septembre 2012 par le Comité Mondial du Scoutisme, essentiellement pour sa contribution internationale dans le Scoutisme mondial en qualité d’ancien Directeur de la Division internationale des Boy Scouts of America. Dans ce rôle, il a contribué de manière significative et efficace à la mise en place de la politique internationale des Boy Scouts of America, nouant des contacts diplomatiques, maintenant des relations d’affaires avec les Américains établis à l’étranger auprès desquels il a représenté les Boy Scouts of America, avec les ambassades étrangères, les personnalités aux postes clés des gouvernements, les chefs d’états et les membres de familles royales dans le but d’apporter un soutien financier et d’assurer la croissance des effectifs du Scoutisme mondial.

Scott prend ce nouveau rôle à un moment crucial pour le Bureau Mondial du Scoutisme qui traverse une période de changements significatifs dans sa gestion actuelle et entre dans un processus de délocalisation.

INTERVIEW:

Pouvez-vous nous faire part de ce que vous ressentez suite à votre nomination en qualité de Secrétaire Général de l’Organisation Mondiale du Mouvement Scout ?
Wow! Quel honneur ! Je suis absolument ravi et honoré.

Pourriez-vous nous confier ce qui vous a motivé pour postuler à ce poste de Secrétaire Général ?
Tout d’abord, le Scoutisme a fait partie intégrante de ma carrière professionnelle depuis que j’ai obtenu mon diplôme universitaire. J’ai été investi de nombreux rôles avant d’occuper la fonction de Directeur international des Boy Scouts of America. J’ai toujours été récompensé pour toutes les contributions que j’ai effectuées et qui m’ont paru significatives durant toutes ces années.

En avril 2012, des amis en qui j’ai le plus profond respect m’ont approché afin de me demander si je souhaitais postuler pour le poste de Secrétaire Général. J’ai considéré cette question durant plusieurs jours, et me suis rendu à l’évidence : je m’étais en fait positionné pendant toute ma carrière pour ce défi. Cela n’avait jamais été mon intention de mener ma carrière professionnelle pour parvenir à ce poste, mais cela tombe sous le sens désormais.

J’ai postulé, j’ai passé les entretiens, et maintenant je fais partie de l’équipe.

Vous avez à votre actif une vaste expérience au sein du Scoutisme, pas seulement à l’échelle américaine, mais également aux niveaux de la Région Inter-Amérique et mondial. Pourriez-vous nous parler davantage des expériences et enseignements acquis en tant que bénévole et professionnel, et qui vous ont permis de continuer à être au service du Scoutisme ?
Je ne peux m’empêcher de penser aux relations professionnelles/bénévoles qui se sont intensifiées durant toutes mes années passées en tant que professionnel. C’est un phénomène presque impossible à expliquer. La relation avec les bénévoles est un partenariat si je puis m’exprimer ainsi… Chacun d’entre nous a un rôle défini à remplir, et cependant nous travaillons ensemble au sein d’une équipe afin de faire au mieux. Ce sont ces expériences partagées qui m’ont conduit là où je suis actuellement.

Je me dois également de mentionner ma plus profonde gratitude aux Boy Scouts of America (BSA) qui m’ont permis de servir le Scoutisme mondial au cours de ma carrière ces douze dernières années et plus. J’ai certainement été un employé des BSA, mais j’ai été encouragé et poussé dans mon travail pour soutenir le Scoutisme dans tous les coins du monde.

Pourriez-vous nous en dire davantage sur qui se cache derrière Scott Teare, sa vraie personnalité ?
Commençons ainsi : Je m’appelle Scott Teare et je suis un Messager de la Paix !

J’ai rejoint les Louveteaux à l’âge de huit ans. Je me souviens lorsque j’étais assis au fond du bus scolaire avec mes copains à apprendre à la fois la Promesse et la Loi scoutes des Louveteaux. A ce moment précis, le centre de l’univers scout tout entier était là, dans mon petit monde, celui où j’étais assis avec mes meilleurs copains. Qui aurait pu deviner que le fait de rejoindre les Louveteaux m’aurait conduit à une vie d’amitiés par delà les mers ?

Alors que je me souviens de mes tous premiers jours dans le Scoutisme, c’est avec les amis que j’ai rencontrés à ce moment-là que j’ai maintenu le contact par la suite, dans ma vie adulte. Oui, je suppose que mes amis de lycée et d’université étaient importants, mais mes amis scouts sont ceux qui sont restés auprès de moi plus tard dans la vie.

Mes parents soutenaient mes activités scoutes. Ils m’ont encouragé, en suivant leur propre modèle, à m’investir au service des autres. Nous n’étions pas une famille très aisée, mais mes parents sont passés outre de nombreuses choses afin d’aider les autres qui étaient dans le besoin. C’est le fait d’aider les autres qui a façonné l’homme que je suis devenu. Ceux qui me connaissent le mieux peuvent témoigner de ma passion à aider les jeunes.

Quelques personnes savent que j’ai également pensé à entrer dans les ordres. Lorsque mon père a informé le pasteur de notre paroisse de mon choix de faire carrière dans le Scoutisme au détriment de l’Eglise, notre pasteur a applaudit et s’est exclamé : « L’église a gagné ! ». Je n’ai jamais regretté cette décision.

J’ai récemment perdu un ami cher prénommé Zig Zigler. Zig était un orateur et un auteur inspiré. Il m’a dit une fois qu’actuellement un enfant épelle le mot ’’amour’’ ’’t-e-m-p-s’’. Je ne peux imaginer un meilleur cadeau que celui, pour un responsable scout, de donner davantage de temps à un enfant. C’est ce qui nous différencie de beaucoup de personnes dans notre monde bien souvent trop rapide. Le ’’temps’’ est un cadeau précieux à donner à un jeune à l’époque actuelle.

Les temps changent dans le Scoutisme mondial, et de nombreux développements se dessinent au Bureau Mondial du Scoutisme. Dans ces circonstances, quels genres de défis, risques et opportunités pensez-vous devoir gérer dans votre nouveau rôle ?
Il ya des résolutions de la Conférence Mondiale du Scoutisme qui donnent sens au Comité Mondial du Scoutisme et nous incitent à faire mieux les choses dans un large éventail de domaines. La société change. Les gens changent. Notre façon de travailler change. Le visage même du Scoutisme a changé. Si le Bureau Mondial du Scoutisme (BMS), c’est à dire le siège et les six Bureaux régionaux, se doit de se montrer pertinent dans cette société sans cesse en mouvement… alors le besoin de repenser notre façon d’opérer est bien réel. Cependant, les changements doivent se produire pour de bonnes raisons et sans l’interruption des services.

Il est devenu évident que nous nous devons de responsabiliser nos Bureaux régionaux afin qu’ils augmentent le soutien qu’ils apportent aux OSN, en les aidant à améliorer le renforcement de leurs capacités. Cette tâche peut paraître aisée aux yeux de certains. En réalité, elle est complexe et requiert un leadership pointu. Je suis convaincu qu’il existe un parfait équilibre entre le travail du Comité Mondial du Scoutisme, et celui du personnel professionnel pour parvenir au leadership requis

Les gens sont intéressés par vos activités extérieures au Scoutisme, vos intérêts et passetemps. Souhaiteriez-vous nous en parler un peu ?
Il fut un temps où je jouais beaucoup au golf, et où j’allais skier aussi souvent que possible. Alors que je devenais de plus en plus impliqué dans le Scoutisme international, j’ai délaissé ces activités. Ma famille pourrait vous le dire, je suis devenu un véritable accro du travail. Je ne peux le nier. Cependant, la lecture représente toujours pour moi un échappatoire agréable… Et encore, j’utilise un livre numérique. Ahhh… les nouvelles technologies !

Quelle est votre vision pour l’avenir du Scoutisme mondial ?
De faire tout notre possible pour nous ouvrir à encore davantage de jeunes, grâce à la ’’magie’’ que le Scoutisme apporte et qui change des vies.