The Scout.org website uses "cookies", both internal and from third parties. Cookies are small text files placed on your end user device and help us to distinguish you from other users, to enhance your experience on scout.org. If you continue, we'll assume that you are happy to receive cookies on our website. You can change your browser's cookie settings at any time. To find out more about how we use cookies and how to manage your browser settings read our Cookies Policy.

أخبار

Dans les coulisses : être bénévole à la cuisine du Jamboree

2. أغسطس 2011

Megan est joviale et une bonne conteuse. Sur sa carte d'identité du Jamboree, on peut lire :Megan Wing Lo Shan, de Hong Kong. Bien que le travail à la cuisine - où elle fait du bénévolat - peut être frénétique, "pas de panique" est sa maxime. De retour à la maison à Hong Kong, Megan travaille comme traductrice chinois / anglais et est bénévole en tant que cheffe louveteaux.

Après un long chemin parcouru de Hong Kong en Suède, cette jeune femme de 31 ans est arrivée pour rejoindre les EIS du Jamboree pour faire partie d'une des opérations de restauration les plus grande dans plus l'histoire du Scoutisme : la cuisine du 22ème Jamboree Scout Mondial.
Dans cette ruche d'activité, elle tente de répondre aux multitudes d'attente d'environ 10'000 clients (seulement les EIS mangent à la cantine du Jamboree, tandis que les 29'000 participants mangent dans leurs sous-camps), deux plats sont servis par seconde aux 24 points de cantine. La salle à manger du Jamboree se compose de deux grandes tentes avec une capacité cumulée de 4'000 places.

Pour assurer une opération de restauration sans faille, les bénévoles, qui comprennent à la fois des professionnels et le personnel en général, travaillent presque à toute heure. Il y a deux équipes : une de 05h30 à 15h50 et une autre de 17h30 à minuit.

À certaines occasions, Megan avoue qu'elle a versé une larme ou deux. Le travail est parfois difficile. Ils ont à se réveiller très tôt le matin ou à travailler jusqu'à très tard. "Lorsque l'on sert, il est par exemple difficile de savoir quelle taille de portion chaque personne aimerait avoir. Certains veulent une grande portion, tandis que d'autres veulent des petites ", explique-t-elle.

Tout de même, pour Megan, c'est une occasion unique. Elle se sent chanceuse de faire partie de l'équipe de cuisine. Elle a bénéficié de la formation sur le tas une fois qu'elle a rejoint le site. Grâce à cette expérience, elle a appris plus sur elle-même et sur la façon de prendre soin des autres.

Photos : Nuno Perestrelo Chorão
Texte : Euloge Ishimwe