The Scout.org website uses "cookies", both internal and from third parties. Cookies are small text files placed on your end user device and help us to distinguish you from other users, to enhance your experience on scout.org. If you continue, we'll assume that you are happy to receive cookies on our website. You can change your browser's cookie settings at any time. To find out more about how we use cookies and how to manage your browser settings read our Cookies Policy.

Baden-Powell

Robert Stephenson Smyth Baden-Powell, connu sous le nom de B-P, naquit à Paddington, à Londres, le 22 février 1857. Il était le 8ème des 10 enfants de Baden, un Professeur de l'université d'Oxford et d'Henrietta Powell. Son père mourut quand B-P était seulement âgé de trois ans, laissant la famille dans une situation difficile.

B-P reçut ses premières leçons de sa mère et fréquenta plus tard l'école de Rose Hill, où il obtint une bourse pour l'école de Charterhouse. Il était toujours désireux d'acquérir de nouvelles compétences et pratiquait le piano et le violon. Pendant sa scolarité à Charterhouse, il commença à s'intéresser à l'art de l'exploration et de la vie dans les bois.

B-P aimait échapper à ses maîtres et se dissimuler dans les bois autour de l'école, où il attrapait et faisait cuire des lapins en prenant garde que la fumée ne dévoile pas sa position. Il ne perdait pas non plus son temps pendant les vacances. Avec ses frères, il était toujours en quête d'aventure. Une fois, ils réalisèrent une expédition en bateau le long de la côte sud de l'Angleterre. Une autre fois, ils remontèrent la Tamise jusqu'à sa source en canoë. C'est à travers ces aventures que Baden-Powell allait apprendre les arts et techniques qui lui seraient si utiles professionnellement.

B-P ne s'était pas fait remarquer par de brillants résultats à l'école. Néanmoins, il se présenta à un concours d'entrée à l'armée et réussit à se placer second parmi plusieurs centaines de candidats. Il fut directement nommé au sein du 13e Hussard sans passer par les cours de formation d'officier. Il sera nommé plus tard colonel honoraire de ce régiment.

Carrière militaire

En 1876, il arriva en Inde comme jeune officier et acquit une spécialisation dans les techniques de reconnaissance et de topographie. Ses succès l'amenèrent bientôt à devoir former d'autres soldats. Les méthodes de B-P étaient révolutionnaires pour l'époque. Il préconisait l'emploi de petites unités ou patrouilles agissant sous la responsabilité d'un leader, avec un système spécial de reconnaissance pour ceux qui obtenaient de bons résultats. B-P remettait comme signe de reconnaissance à ceux qui avaient suivi sa formation, des insignes inspirés de la représentation traditionnelle du Nord sur les boussoles. De nos jours, l'emblème scout universel est très similaire.

Plus tard B-P prit garnison dans les Balkans, en Afrique du Sud et à Malte. Il retourna en Afrique pour assurer la défense de la ville de Mafeking au cours d'un siège de 217 jours au début de la guerre des Boers. Le courage et l'esprit de ressources dont les jeunes soldats firent preuve à Mafeking l'impressionna durablement. A son tour, il marqua durablement les esprits de ses concitoyens en Angleterre par ses actions au cours du siège.

De retour au pays en 1903, il prit conscience qu'il était devenu un héros national. Il découvrit aussi que le petit livre qu'il avait écrit pour ses soldats ("Aids to Scouting") était utilisé par les animateurs de jeunes et les enseignants à travers tout le pays pour former les jeunes à l'observation et à la vie de plein air.

Il prit la parole à des réunions et des rassemblements et au cours d'une rencontre de la Boys' Brigade (Brigade des Jeunes), le fondateur de cette organisation, Sir William Smith, lui proposa de travailler à l'élaboration d'un programme destiné à former les jeunes à la citoyenneté avec une plus grande diversité d'activités.

Les débuts du Mouvement

B-P commença par réécrire "Aids to Scouting", en visant cette fois un public plus jeune. En 1907, il organisa un camp expérimental sur l'île de Brownsea dans le Dorset, pour mettre à l'épreuve ses idées. Il rassembla 22 garçons, issus, pour les uns, d'écoles privées, et pour les autres, de foyers ouvriers, et les emmena camper sous sa direction. On considère ce camp comme le point de départ du Mouvement scout.

"Eclaireurs" fut publié en 1908 en six fascicules bimensuels. Les ventes du livre furent énormes. Des jeunes constituèrent des patrouilles scoutes pour expérimenter les propositions de B-P. Ce qui avait été conçu comme une aide à la formation pour des organisations déjà constituées devint le manuel d'un nouveau Mouvement mondial. "Eclaireurs" a depuis été traduit dans toutes les principales langues du monde.

Spontanément, les jeunes commencèrent à former des troupes d'éclaireurs dans tout le pays. En septembre 1908, Baden-Powell fut contraint de créer un bureau pour traiter le grand nombre de demandes qui affluaient. Le Scoutisme se répandit rapidement dans pratiquement toutes les régions du monde.

B-P prit sa retraite de l'armée en 1910, à l'âge de 53 ans, sur les conseils du Roi Edward VII qui suggéra qu'il pourrait désormais mieux servir le pays au sein du Mouvement scout.

Tournant tout son enthousiasme et son énergie vers le développement du Scoutisme et du Guidisme, B-P voyagea à travers le monde entier, pour encourager et inspirer la croissance du Mouvement.

En 1912, il épousa Olave Soames qui lui apporta un soutien constant et fut à ses côtés pendant tout ce travail en s'impliquant fortement dans le Guidisme et le Scoutisme. Ils eurent trois enfants (Peter, Heather et Betty). Lady Olave Baden-Powell devint plus tard la Cheftaine Guide mondiale.

Chef Scout du monde

Le premier Jamboree Scout Mondial prit place à Olympia, à Londres, en 1920. Au cours de la scène finale, B-P fut proclamé par toute l'assistance Chef Scout du monde.

Au cours du troisième Jamboree mondial, tenu également en Angleterre, le prince de Galles annonça que B-P allait être anobli par le Roi. B-P prit le titre de Lord Baden-Powell of Gilwell. Gilwell Park est le centre international de formation qu'il avait créé pour les chefs scouts.

B-P écrivit pas moins de 32 livres. Il reçut des doctorats honorifiques d'au moins six universités. En outre, 28 ordres et décorations étrangères et 19 distinctions scoutes étrangères lui furent décernés.

En 1938, souffrant de problèmes de santé, B-P retourna en Afrique, qui avait tant compté dans sa vie, et vécut en semi-retraite à Nyeri, au Kenya. Même là, il avait du mal à modérer ses activités et il continua à produire des livres et des croquis.

Le 8 janvier 1941, à 83 ans, B-P décéda. Il fut enterré dans une simple tombe à Nyeri en face du Mont Kenya. Sur sa pierre tombale, sous les emblèmes du Scoutisme et du Guidisme, ces mots sont gravés : "Robert Baden-Powell, Chef Scout du monde". Lady Olave Baden-Powell poursuivit son oeuvre, la promotion du Scoutisme et Guidisme dans le monde entier jusqu'à sa mort en 1977. Elle est enterrée aux côtés de Lord Baden-Powell, à Nyeri.

B-P a préparé un message d'adieu à ses scouts, à publier après sa mort. Son conseil de "essayez de quitter ce monde en le laissant un peu meilleur que vous l'avez trouvé" est aussi pertinent, sinon plus, aujourd'hui et continue d'inspirer les jeunes du monde entier.

Le Dernier Message de B-P.