The Scout.org website uses "cookies", both internal and from third parties. Cookies are small text files placed on your end user device and help us to distinguish you from other users, to enhance your experience on scout.org. If you continue, we'll assume that you are happy to receive cookies on our website. You can change your browser's cookie settings at any time. To find out more about how we use cookies and how to manage your browser settings read our Cookies Policy.

Noticias

Les scouts de Géorgie plaident la non-violence chez les jeunes

17. Nov 2012

Les programmes d’éducation non formelle du Scoutisme constituent une base solide pour contribuer à la prévention de la violence parmi les jeunes. Les scouts de Géorgie croient fermement que les programmes éducatifs du Scoutisme, basés sur la Méthode scoute, peuvent être utilisés avec succès dans ce domaine, et ont décidé de lancer un projet Messagers de la Paix intitulé “Les scouts plaident la non-violence chez les jeunes”, ciblant les jeunes de 13 à 16 ans. Le projet vise à sensibiliser les médiateurs scouts à ce problème et à leur donner les capacités de servir, en tant que force positive, pour aider à changer l’attitude de tous les autres jeunes vis à vis des différents types de conflits. Par le biais de ce projet, les scouts de Géorgie espèrent encourager un meilleur niveau de soutien parmi leurs pairs, les enfants et les jeunes, en renforçant leurs connaissances et capacités en matière de résolution de conflits, de dialogue et de prise de décision sans utilisation de la violence .

La violence parmi les jeunes est un problème sociétal récurant dans de nombreux pays. La violence est souvent perpétrée par et contre les jeunes. Les conséquences physiques, émotionnelles, sociales et économiques sont dramatiques et aucune communauté n’en ressort indemne, se trouvant même sans défenses devant ses effets dévastateurs. Malgré de nombreux programmes de préventions menés aussi bien par des institutions gouvernementales que non gouvernementales, des cas de violence entre pairs (intimidation, moqueries, abus physiques, etc.) liés à la discrimination par rapport au genre, à la religion, l’homophobie, la race et l’identité ethnique, sont devenus outrageusement évidents dans les écoles de Géorgie. Ces questions sont cruciales, particulièrement pour les écoles de Tbilisi (capitale de la Géorgie) où il a été observé que la violence entre pairs atteignait des limites que l’on croyait infranchissables.

Voici quelques unes de leurs activités et les impressions des jeunes :

Activités sur la Paix à la Tbilisi Green School
Pour soutenir ce projet, la Tbilisi Green School a organisé une compétition artistique, une exposition et une série de présentations sur le sujet de la Médiation et de la Résolution de conflits. Pendant une semaine entière, du matériel divers sur la violence et les conflits a été exposé à la bibliothèque de l’école.

Les scouts expliquaient aux visiteurs comment la violence influence le développement personnel des jeunes, quelles sont les caractéristiques psychologiques des personnes violentes et comment les conflits peuvent être résolus de manière pacifique.

Interview avec Keti Piranishvili, membre du conseil national des scouts géorgiens, et responsable scout.
De quelle manière penses-tu que le projet a eu un impact sur le Scoutisme en Géorgie ?
Je suis la responsable de ce projet des Messagers de la Paix, les Scouts Plaident la Non Violence parmi les Jeunes, au nom de mon Association scoute. Ce projet est une manière formidable de nous permettre de changer les habitudes et les points de vue chez les jeunes, et de leur donner des raisons de penser à vivre une vie pacifique.

Activités scoutes à la Robert Schuman European School
En juin, deux groupes scouts ont visité la Robert Schuman European School de Tbilisi pour organiser des activités scoutes pour les étudiants, avec l’idée de promouvoir la Méthode scoute et pour impliquer plus d’enfants et de jeunes dans le Mouvement scout de Géorgie.

Les scouts ont eu l’opportunité de montrer ce qu’est le Scoutisme et ont suscité un réel intérêt chez les participants.

Interview avec Salomé, Routière et responsable scolaire
Que t’a apporté le projet d’un point de vue personnel et en tant que scout ?

D’un point de vue personnel, parce que j’habite en Géorgie et que notre pays a traversé tellement de moments difficiles, il est évident que la paix est la chose la plus importante. Alors qu’auparavant je ne faisais qu’y penser, je suis maintenant impliqué dans des activités permettant de garantir la paix, et je suis donc en mesure d’y contribuer.

“Paisible 2012”, le camp
Après ces différentes activités, les scouts de Géorgie ont organisé un camp scout dénommé “Paisible 2012”. Du 17 juillet au 23 juillet, 100 participants de différentes régions du pays se sont réunis pour en apprendre davantage sur le Scoutisme et profiter de la vie de plein air et de ses activités.

Travaillant en petits groupes, les participants de “Paisible 2012” ont reçu des formations sur l’éducation à la paix, la protection de l’Environnement, les premiers secours et les compétences scoutes.

Les participants ont aussi fait de l’escalade, des activités sportives, des jeux d’orientation et de formation d’équipes. Toutes ces activités ont davantage enrichi la vie du camp en offrant aux participants des expériences agréables et pleine de signification.

Vous aussi pouvez devenir Messagers de la Paix ! Cliquer ici.